Crise du Kasaï : mettre sur pied la réponse logistique
Wednesday, 19 July, 2017 - 10:30

Depuis plusieurs mois, la province du Grand Kasaï dans le sud de la République Démocratique du Congo est le théâtre d’une crise humanitaire sans précédent. Les acteurs humanitaires font face à de grandes difficultés pour accéder aux zones enclavées et acheminer l’aide aux populations fuyant les violences. Le Cluster Logistique et Handicap International – Atlas Logistique travaillent main dans la main pour répondre aux besoins logistiques des acteurs humanitaires, condition sine qua non de la réponse à cette crise de grande ampleur.


Présentes à Kananga depuis plus d’un mois, les équipes du Cluster Logistique à travers le PAM et d’Handicap International – Atlas Logistique ont coordonné le déploiement rapide de service d’entreposage et de transport pour l’ensemble de la communauté humanitaire. A Kananga, quatre camions 6x6 et trois entrepôts mobiles du PAM ont été acheminée depuis Lubumbashi. La mise en place des tentes a déjà commencée et sera finalisée dans les prochains jours. La gestion du transport se fera de concert avec Handicap International – Atlas Logistique qui a identifié une flotte d’une trentaine de camions tandis que le Cluster Logistique se chargera de la gestion et de la manutention des services d’entreposage communs et assurera un support technique pour les services proposés, notamment en matière de suivi.


Cyril Martin, officier régional du Cluster Logistique à Kananga, témoigne « Les efforts vont désormais se concentrer sur l’accès à la deuxième ville de la région : Tshikapa. Handicap International – Atlas Logistiqueva y déployer deux entrepôts mobiles et mettre en place des services de transport routier depuis Tshikapa. Plusieurs organisations, dont OXFAM, UNICEF et OFDA, ont déjà sollicité le Cluster Logistique pour utiliser les services d’entreposage mis à disposition : on est prêt à apporter une réponse. ».


Bien que le transport routier soit l’option privilégiée, des vols ont également été mis en place par le service aérien humanitaire des Nations Unies (UNHAS) le 10 juillet. Ils desservent deux fois par semaine les destinations de Mbuji-Mayi et Tshikapa depuis Kinshasa. D’autres destinations seront couvertes en fonction de l’évaluation des pistes d’atterrissage.